Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

Le massage cardiaque est l’un des gestes de premiers secours les plus importants. Via ce simple fait, vous pouvez littéralement sauver la vie d’une personne. Ce peut être après un accident, une noyade, un incendie ou bien d’autres encore. Il peut être utile dans bien des situations. Aussi savoir comment la prodiguer, pour ne pas envenimer la situation et aider une personne qui vous ait proche ou non, voici quelques bons gestes à adopter.

Prendre en main la victime

La première étape consiste bien évidemment à prendre en main la victime. Il faut la sortir de sa situation et la mettre en sécurité. Il faudra une position allongée avant de prodiguer les premiers soins, et notamment vous lancer dans un massage cardiaque.
Le dos doit être bien à plat. Il n’est pas nécessaire de mettre un oreiller sur la tête de la personne. Les questions de confort ne priment pas. D’ailleurs, surélever la tête pourra rendre la manœuvre un peu plus compliquer. Même la victime de noyade doit être allongée à plat. Il suffira de la surélever rapidement quand elle fera sortir l’eau de ses poumons si tel est le cas.
Dans la mesure du possible, choisissez une zone aérer et loin des lieux de l’accident. Demandez aux curieux de respecter une certaine zone de sécurité autour de vous et du patient. Le but étant de faciliter la circulation de l’air.

Adopter les bons gestes pour la compression

Il ne suffit pas de presser vos mains contre la poitrine de la victime pour faire un massage cardiaque. Il y a de bons gestes à adopter afin de la compression soit efficace. D’ailleurs, comme les secouristes professionnels, vous pouvez toujours vous entrainer avec un mannequin afin de vous assurer réagir proprement quand ce sera le bon moment pour faire un massage cardiaque.
Localisez en amont la zone d’appui. Ce doit être au milieu de la poitrine, à côté des tétons de la victime que cette dernière soit un homme ou une femme, un adulte ou un enfant de plus de 8 ans. Utilisez les talons de votre main pour compresser la poitrine. Joignez les deux mains et placez-les à plat sur la zone d’appui. Vous avez le choix entre croiser les doigts ou encore les crocheter.
Placez-vous à la verticale, les genoux bien appuyer sur le sol pendant toute la durée de la manœuvre. Cela vous garantira votre stabilité et par la même occasion l’efficacité du massage cardiaque.

La compression ne suffit pas

Mais attention, afin de ventiler artificiellement une personne, les compressions seules ne suffisent pas. Il faudra les intercaler avec de l’insufflation. Les professionnels recommandent notamment 2 insufflations pour 30 compressions. Ouvrez bien la bouche de votre victime et placez littéralement votre bouche sur la sienne pour ne pas laisser s’échapper de l’air.
Il est important de respecter un délai minimal entre les compressions et l’insufflation pendant le massage cardiaque. Dans le cas contraire, la démarche pourrait échouer. Vous devez tenir bon jusqu’à l’arrivée des secours qui outre de prendre le relais disposeront d’appareil respiratoire artificiel afin de permettre à la victime de mieux respirer.