Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

Après avoir passé 9 mois au chaud dans le ventre de la mère, le bébé s’est habitué à son contact. A la naissance, laisser dormir le bébé près de la mère est donc une pratique naturelle pour garder ce contact. Mais après un certain temps, votre enfant devra quitter sa nacelle et votre chambre pour rejoindre son propre lit. Cette période de transition peut être parfois difficile. Alors, comment passer votre enfant de la nacelle au lit ?

Jusqu’à quand le bébé peut dormir dans la chambre parentale ?

Le Sommeil du bébé est un élément essentiel pour la croissance du bébé. Il favorise en effet, le développement physique, psychique et nerveuse de l’enfant. Il est donc important que votre bébé dorme dans les meilleures conditions. 

En Chine, au Japon ou en Norvège, la pratique du cododo est une tradition. Ils laissent dormir leur bébé dans le lit conjugal ou dans une nacelle, dans le berceau. La nacelle est une bonne méthode pour garder le bébé en sécurité lorsque vous gardez le bébé à votre proximité. Dormir près du bébé est également plus pratique pour répondre aux besoins de votre bébé notamment pendant la nuit.

Mais à un certain moment, votre bébé doit avoir son autonomie et rejoindre sa chambre. D’après les conseils de l’OMS ou organisation mondiale de la santé, garder votre bébé dans votre chambre jusqu’à l’âge de 6 mois favoriserait la qualité de son sommeil. Cette pratique diminue en effet, les risques de mort subite du nourrisson.

A partir de 6 mois, vous pouvez donc habituer progressivement votre bébé à rejoindre son lit.

Comment aider votre bébé à mieux vivre la transition ?

Si le passage de la nacelle au lit est une évidence, la mise en pratique n’est pas aussi simple. Votre bébé peut refuser catégoriquement de dormir seul, dans sa chambre. Il est donc très important d’opérer au changement progressivement.

Habituez le bébé à son lit pendant la journée

La première étape pour la transition est d’habituer votre bébé à occuper son lit pendant la journée. Procéder brutalement au changement est stressant pour un bébé voir traumatisant. Alors, veillez à ce qu’il s’approprie de ses lieux progressivement.

D’abord, pendant la sieste, laissez-le dormir dans son lit à barreaux. Présentez sa chambre à votre bébé au cours de la journée avec tous les jouets, les livres, les mobiles qui constituent son environnement à lui. Ensuite, il pourra jouer tranquillement dans sa chambre pour s’habituer à sa nouvelle chambre.

Une fois qu’il s’habitue à jouer seul et passer la journée dans sa chambre, vous pouvez envisager de l’endormir dans sa chambre la nuit. Si votre bébé refuse de rejoindre son lit, alors vous pouvez encore le laisser un certain temps avec vous. 

Toutefois, soyez attentif aux signes que votre enfant émet. Si vos mouvements et les bruits nocturnes dans votre chambre commencent à déranger votre enfant, il est temps que votre enfant découvre son autonomie.

Rassurez votre bébé

Pour que votre enfant accepte plus naturellement et facilement de dormir dans sa chambre, il faut qu’il soit rassuré. Pour cela, vous pouvez passer du temps ensemble dans sa chambre pour jouer et découvrir ensemble son monde à lui. 

Nous avons également souvent tendance à trop entourer notre enfant pendant le sommeil, notamment pendant la transition : couvertures, jouets, peluches, doudou…. Mais c’est une pratique qui peut être dangereux pour un bébé. Un doudou suffira pour qu’il s’endorme tranquillement.

Pour rassurer votre enfant, vous devez adopter un rituel du soir pour qu’il s’habitue à rejoindre son lit calmement. Avant de le laisser seul dans sa chambre ou après sa dernière tétée ou biberon, n’oubliez pas de border votre enfant. Vous pouvez lire ou raconter une petite histoire pour qu’il se sente à l’aise. Afin de favoriser son Sommeil, les câlins et les bisous aident votre enfant à se sentir rassuré.

Au début, les pleurs et la peur de l’abandon peuvent être récurrents. Pendant ces moments, caressez votre enfant pour le rassurer en évitant de le reprendre avec vous.