Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

Un chantier organisé est un chantier plus sûr, notamment parce que la planification et la conformité derrière une organisation et une gestion de site solides reflètent généralement la planification, la minimisation des risques et l’attention aux détails nécessaires pour faciliter la conformité en matière de santé et de sécurité pour les travailleurs, les visiteurs et les passant public.

Mais par où commencer lorsqu’il s’agit de mettre en service un chantier pour une sécurité et une productivité optimales? Il peut être utile de connaître les domaines clés impliqués, car le fait de s’assurer que ces domaines sont couverts constitue une base utile pour une organisation et une sécurité durables du chantier.

Gestion du trafic sur chantier

Les statistiques publiées du Health and Safety Executive (HSE) montrent qu’environ 7 travailleurs meurent chaque année sur les chantiers de construction, à la suite d’accidents liés aux mouvements de véhicules et d’usines. La gestion du trafic sur les chantiers de construction consiste donc à prévenir et à protéger proactivement les travailleurs, les visiteurs et le public.

Cela signifie prêter attention aux domaines clés où les risques d’incident et d’accident sont élevés:

Points d’accès – toutes les entrées et sorties devraient avoir des points d’accès pour les piétons et les véhicules clairement désignés et séparés.
Passerelles – les passerelles pour piétons doivent être clairement indiquées dans un itinéraire aussi direct que possible. Les passerelles doivent être dégagées de tout obstacle, bien drainées et dégagées régulièrement pour réduire les risques de glissades, de trébuchements et d’accidents. Lorsque des passerelles traversent des zones de véhicules, une signalisation et un éclairage appropriés doivent être utilisés.
Visibilité – la visibilité doit être optimale pour les utilisateurs de véhicules sur tout le site, y compris aux entrées et aux sorties et en particulier là où les sorties amènent les véhicules dans les sentiers publics et les zones routières.
Contrôle des barrières – les barrières peuvent aider à délimiter les zones de sécurité, telles que les zones de chargement et de déchargement des matériaux des véhicules, en créant des passerelles sûres loin des véhicules en marche arrière ou des installations de travail. Cependant, les barrières ne devraient jamais être déployées de manière à obliger les piétons à sortir dans les zones de circulation.
Déplacements – les déplacements de véhicules sur le site présentent un risque important d’accidents. Organiser le chantier pour faciliter des déplacements plus sûrs avec un risque minimal est ce que chaque planificateur de site devrait viser à faire. Les mesures organisationnelles destinées à faciliter les déplacements en toute sécurité devraient inclure:
Aires de stationnement séparées pour le personnel et les visiteurs, à l’écart du site principal.
Points d’accès contrôlés.
Points de livraison, de déchargement et de stockage à proximité des points d’accès mais pas à l’intérieur (et certainement pas à travers) du site principal.
Aides à la visibilité et à la sensibilisation, telles que les miroirs, les zones de recul, les alarmes, les caméras, l’éclairage et la signalisation.
Des vêtements à haute visibilité devraient être portés par tout le personnel et les visiteurs sur place, et les conducteurs formés à la sensibilisation des piétons.
Signaleurs formés pour soutenir le mouvement du véhicule.
Suivi: pour des informations approfondies et des réglementations à jour de conformité, lisez les conseils HSE sur la gestion du trafic sur site.

Protéger le public

Les nombreux chantiers de construction sont adjacents à des zones publiques, il est donc primordial de minimiser les risques publics lors de l’organisation du site. Considérer:

Périmètres – toutes les limites du site doivent être physiquement marquées avec des clôtures ou des systèmes de barrière appropriés et sécurisés qui peuvent répondre aux exigences suivantes:
Adaptez le but et la nature du site;
Protéger le public du transfert des dangers sur place, tels que tout bruit et poussière;
Tenez compte de tout facteur environnemental ou de localisation, par exemple si vous bordez une école, un terrain de jeu communautaire, un centre commercial, une réserve naturelle, etc.
Gestion des visiteurs du site (piétons comme véhicules).
Dispositions d’accès – il ne devrait pas être possible pour des personnes non autorisées d’accéder au site pendant les heures de travail ou en dehors des heures. L’accès doit être surveillé pendant les heures de travail, par exemple via des systèmes de vidéosurveillance et tous les visiteurs doivent être connectés et déconnectés. Des mesures de sécurité supplémentaires telles que la surveillance de la sécurité ou le gardiennage doivent être en place en dehors des heures d’ouverture.
Suivi: de plus amples informations sur la loi relative à la protection du public et les enjeux en jeu sont disponibles sur la page HSE sur la protection du public.

Minimiser les risques pour les travailleurs et les visiteurs
Lorsqu’il s’agit d’organiser le site de manière à ce que les travaux puissent se dérouler de manière à assurer la sécurité des travailleurs et des visiteurs, il y a de nombreux risques à garder à l’esprit.

Les zones de danger comprennent:

Les fouilles;
Chute et mouvement d’objets;
Trébuchements, glissades et chutes;
Utilisation d’outils et d’équipement;
Poussière, bruit et vibrations;
Électricité et feu;
Travail en hauteur.
Suivi: SafeSite Facilities propose un article détaillé sur ce sujet, avec des liens vers les recommandations HSE pertinentes.

Stockage et gestion des déchets

Sur les chantiers de construction, il y a souvent autant de mouvements de matériaux hors du site pour élimination qu’il y en a sur le site pour la construction. Pour bien organiser le stockage et la gestion des déchets, assurez-vous:

Stockage qui soutient la sécurité – les zones de stockage doivent être clairement désignées et organisé par type de matériel. La conception et la construction de chaque installation de stockage doivent être adaptées à ce qui est stocké. Par exemple, les matières inflammables et dangereuses doivent être bien protégées contre le risque d’inflammation possible.
Stockage qui prend en charge la sécurité – les véhicules doivent être garés et verrouillés dans des zones dédiées à l’intérieur du périmètre du site, et les clés stockées dans un endroit séparé (comme le bureau du site) en dehors des heures de travail, et non laissées dans les véhicules pendant la nuit. L’équipement et les outils doivent également être stockés et verrouillés de manière appropriée.
Mise en œuvre rapide d’un plan de gestion des déchets – un plan de gestion des déchets doit être en place avant le début des travaux et doit être organisé conformément aux directives HSE et aux réglementations de l’agence environnementale locale et des autorités locales.
Suivi: si vous n’êtes pas sûr de la manière dont ces directives s’appliquent à votre site, consultez les instructions pertinentes sur le site Web HSE et contactez l’autorité locale pour l’emplacement du site.

Aide sociale

L’organisation du bien-être implique de s’assurer que les besoins et les exigences de base des visiteurs et des travailleurs peuvent être satisfaits de manière pratique et sûre. Cela signifie assurer des installations adéquates pour:

Pauses et rafraîchissements, y compris l’eau potable.
Vestiaires avec vestiaires.
Toilettes et installations de lavage.
Cependant, bien que ceux-ci doivent être bien placés, il faut penser à organiser ces zones en bordure du site, afin de minimiser les piétons traversant les zones de travail à fort trafic et à haut risque pour y accéder.

Suivi: vérifiez les responsabilités, les bonnes pratiques et la loi lors de l’organisation du bien-être du site en utilisant ce guide HSE.

Administration, conformité et preuves

Parallèlement aux fondamentaux physiques de l’organisation du chantier, des processus administratifs doivent être mis en place car ils sous-tendent tous les aspects de la gestion du site, en particulier les aspects juridiques. Il convient de noter que la majorité d’entre eux doivent être en place avant que les travaux ne commencent réellement sur le site et qu’il s’agit de documents en cours d’élaboration qui nécessitent une mise à jour régulière au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Une organisation administrative solide soutiendra les processus de reporting, de conformité et fondés sur des preuves, et devrait inclure les bases de:

Santé et sécurité.
Évaluations des risques et des dangers.
Planification CMD.
Inspection.
Des instructions de procédé.
Formation et politiques.
Procédures de signalement et d’intervention en cas d’accident.
Suivi: pour obtenir des informations à jour sur chacun des domaines de conformité ci-dessus, lisez les conseils du HSE sur l’administration des chantiers de construction.

Enfin, comme il n’y a pas deux chantiers de construction identiques, il s’ensuit que les exigences organisationnelles individuelles de chaque site seront différentes. En tant que tel, cet article est fourni à titre indicatif uniquement car il y aura toujours un aspect clé qui sera pertinent pour votre propre site et projet, mais pas nécessairement mentionné ici. SafeSite Facilities recommande vivement que chaque chantier soit organisé en faisant davantage référence au HSE, aux autorités locales compétentes et à l’Agence pour l’environnement.

Si vous souhaitez vous faire accompagner pour planifier votre chantier, contactez Méth&or.