Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

La production de café au Brésil est un réel atout pour l’économie du pays. En effet, avec plusieurs millions d’hectares de plantation, le Brésil produit environ 30% de la totalité du café consommé dans le monde. 

Le Brésil est le premier pays producteur avec près de 55 millions de sacs à l’année, la production va être composée d’environ 75% d’Arabica et de près de 25% de Robusta. Au travers de ces chiffres, les cafés brésiliens prouvent leurs importances dans le monde du café. Implanté depuis le 18ème siècle, la culture du café s’est imposée au fil des siècles à l’échelle mondiale grâce au climat idéal et aux grandes surfaces dédiées à cette culture.

Les torréfacteurs professionnels comme Cafés Miguel sauront vous raconter son histoire et vous accompagner dans votre choix de café brésilien

L’histoire du café au brésil 

Alors que le pays est encore une colonie portugaise qui produit essentiellement de la canne à sucre, la culture du café est introduite au milieu du 18ème siècle. À cette époque, les principales cultures de café en Amérique Latine se trouvent en Guyane mais pas encore au Brésil. Le gouverneur de la province du Grão-Pará en Amazonie souhaite diversifier ses ressources et développer le commerce brésilien, il missionne alors un militaire du nom de Francisco de Mello Palheta.

Sa mission était de ramener des semences et des boutures de Guyane, qui était une colonie française. Ainsi la mission s’avérait compliquée mais surtout périlleuse puisque la France interdisait la multiplication des caféiers afin de ne pas perdre la maison sur la culture du café. Lors du voyage retour, un seul caféier supportera le trajet et c’est grâce à celui-ci que les brésiliens pourront démarrer la production de café dans le pays. 

Suite aux premières récoltes dans la province du Grão-Pará, le café brésilien va être introduit dans le sud-est du pays.Grâce au climat idéal de la région et aux investissements que la production va se développer et même décoller. En 1806, le Brésil exporte 120 tonnes ce qui les fait devenir les producteurs les plus importants du monde. Il deviendra le premier producteur mondial en 1840 sûrement grâce à leur pratique de l’esclavagisme, qu’il pratiquait à cette époque.  Ainsi les barons du café gagnent de l’argent sur le dos de leur main d’œuvre gratuite.

C’est en 1888, que le pays abolit l’esclavage sous la pression de la couronne d’Angleterre. Aujourd’hui, l’industrie du café s’est développée au niveau local et répond aux besoins du marché interne. 

La culture du café au Brésil

La période de récolte brésilienne s’étends d’Avril à Septembre, on y récolte plusieurs variétés : 

  • Les Arabicas comme le Typica, le Bourbon, le Caturra et le Maragogype 
  • Les Robusta comme le Conillon

Différentes techniques sont utilisées pour récolter le café, la méthode mécanique  et le picking où l’on vient cueillir les cerises de café sur la branche à la main. La première technique est la plus utilisée car elle nécessite moins de main d’œuvre.

Particularités du goût du café brésilien

Il existe de nombreuses variétés de café au Brésil : café Acaiá, Bourbon rouge, Bourbon jaune, Catuguá, Catuaí rouge, Catuaí jaune, Catucai, Caturra rouge et jaune, Icatu rouge et jaune, Mundo Novo, Obatã rouge, etc … . Le goût du café brésilien est inégal, en effet il propose plusieurs saveurs selon la région de récolte. 

Proche du café colombien et éthiopien, il est onctueux et léger, il présente des notes aromatiques de cacao, caramel, praline voire même d’amande. Il s’apprécie à n’importe quel moment de la journée et est même idéal pour démarrer de bon pied sa journée.