Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
High Tech
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

Si vous souhaitez opter, désormais, pour le chauffage au bois, vous devez absolument savoir comment bien choisir les pellets. Pour que votre appareil de chauffage au bois puisse bien fonctionner, il est vivement conseillé d’être attentifs à certains critères. Lors de l’achat de pellets, il faudra notamment s’intéresser à la densité et à la certification du pellet. Vous ne connaissez pas encore tous les critères à prendre en compte lors de l’achat de pellets ? Pas de panique, nous avons justement élaboré ce guide pratique pour vous aider à faire le bon choix.

 

Vérifier la certification du pellet

 

Pour être sûr de choisir un produit de bonne qualité lors de l’achat de vos pellets, il est vivement conseillé de s’intéresser de près à la certification du produit. Il faut savoir qu’un pellet de haute qualité doit être certifié. Dans d’autres cas, vous risquez d’être déçu par des granulés de bois qui ne correspondent pas à vos attentes. Désormais, sachez qu’il existe trois types de certification pour les pellets de bois. En effet, les certifications disponibles sur le marché sont le DIN Plus, la NF et l’ EN Plus. Il faut savoir que des pellets certifiés vous permettront de profiter des principaux avantages de ce combustible. Vous en aurez la garantie si vous obtenez des granulés dotés d’une certification lors de l’achat de vos pellets. Cela vous permettra de profiter d’un maximum de rendement !

 

S’assurer de la conformité de la longueur et du diamètre du produit

 

Il faut également savoir que la taille du granulé bois est un critique essentiel pour mener à bien l’achat de vos pellets. Notre conseil, c’est d’opter pour des pellets de plus petites tailles pour profiter d’une facilité d’utilisation optimale. Dans ce cas, il est conseillé d’opter pour les granulés dotes de 2 à 3 cm de longueur, et de 6 à 8 mm de diamètre. Grâce à leurs petites tailles, les pellets vont vous permettre d’utiliser votre appareil de chauffage avec davantage de praticité. De cette manière, ils sauront circuler parfaitement entre la chambre de combustion et le silo.

 

S’intéresser au taux de fines

 

Il faut savoir que les fines sont des fragments de fibre de bois de petite taille. Ils ont été arrachés lors du processus de fabrication des pellets de bois. Si le taux de fines que contient le pellet est trop élevé, les pellets auront tendance à brûler à haute vitesse. Dans ce cas, non seulement, vous risquez d’encraisser la poêle ou la chaudière à granulé, mais vous risquez de très vite épuiser votre stock de pellets en même temps. Le taux de fines recommandé est de 1 % maximum.

 

Tenir compte de la densité des pellets

 

Afin d’obtenir des granulés de qualité lors de l’achat de pellets, il est vivement conseillé de tenir compte de la densité du produit. Cet aspect permet également de détecter les meilleurs pellets puisqu’un pellet avec une forte densité est aussi doté d’un faible taux de fines. De cette manière, vous aurez la garantie que vos pellets sont capables de produire le maximum de chaleur.

 

Voir le taux d’humidité

 

Lors de l’achat de vos pellets, il est vivement recommandé de choisir des granulés avec un faible taux d’humidité. Notez que plus le taux d’humidité est faible, plus le rendement de votre appareil de chauffage sera optimale. Et c’est aussi valable pour la combustion.

 

S’intéresser à la durabilité mécanique des pellets

 

La durabilité mécanique des pellets constitue également un critère non-négligeable lors de l’achat de pellets. En effet, plus la durabilité mécanique du pellet est importante, plus il sera résistant. Ainsi, elle ne succombera pas au moindre frottement notamment lors du transport à son acheminement. Optez pour des pellets avec au moins 95 % de pourcentage de durabilité mécanique.

Lisez par la suite, tout ce qu’on doit savoir sur le bola de grossesse