Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

Lorsque la construction d’une maison neuve est sur le point d’être achevée, il est désormais temps d’entamer les travaux d’électricité. Ces derniers cadrent dans le second œuvre dans l’édification d’une habitation. Ils viennent en priorité dans cette catégorie de chantier, les autres travaux de finition dépendent d’eux. Combien coûte l’électricité dans une maison neuve ? Quel est le prix des travaux d’électricité dans une nouvelle habitation ? Les réponses dans cet article.

Survol rapide des étapes d’électrification d’une maison neuve

La finalisation des différents travaux de construction d’une maison en second œuvre dépend pleinement des installations électriques. C’est pourquoi il faut prioriser cette mission dans les étapes de finition. Pour ce faire, le raccordement au réseau électrique public doit être effectué en premier lieu. Ce n’est qu’après cette électrification effective que le montage des installations électriques complètes peut s’opérer. Ces deux grandes étapes renferment chacune des missions diverses relevant des compétences techniques d’un electricien Paris, celui mettra aux normes le réseau électrique dans le logement neuf.

Le raccordement de la maison au réseau d’électricité public

Cette première étape de la viabilisation d’une maison neuve est plutôt d’ordre administratif. En effet, pour que le raccordement soit effectif, il faut en amont obtenir une validation auprès du fournisseur.  Pour ce faire, la présentation des documents relatifs comme le plan architectural, est indispensable. Un devis sera envoyé en cas de validation. Les agents pourront par la suite réaliser les branchements nécessaires.

À noter que les détaillés techniques du raccordement d’une maison en vue d’une viabilisation peut prendre en compte l’extension du réseau public. Certains emplacements ne permettent pas en effet le raccordement direct. Si ces travaux sont à prévoir, l’opération de viabilisation peut prendre jusqu’à6 mois.

Aussi, il faut également préparer du côté du logement ce raccordement au réseau public. Des prérequis d’installation y doivent être observés, à savoir une tranchée et un fourreau pour le passage du câble de branchement. Une fois toutes ces étapes bouclées, il ne restera plus qu’à déployer le réseau électrique à l’intérieur. Si les précédents travaux étant réalisés par les professionnels du fournisseur d’électricité, l’installation électrique intérieure revient par contre à la charge du propriétaire et de l’électricien qu’il va engager pour le réaliser.

L’installation électrique dans une maison neuve

L’identification des besoins en électricité dans une maison doit être statuée avant d’entamer un quelconque projet d’installation d’un réseau. Ainsi, il faudra dresser un schéma électrique complet qui s’intègrera dans le nouveau logement. Ce dessin technique permettra de prévoir les accessoires à installer ainsi que leur emplacement respectif.

Dans toute installation électrique en intérieur, il faut obligatoirement commencer par la pose du tableau électrique, à savoir le compteur, le disjoncteur général et les différents tableaux de répartition des circuits. Ces derniers notamment permettent d’anticiper les extensions futures du réseau. Puis, les propriétaires pourront enchainer avec les différentes ramifications du système. La répartition électrique sera assurée par des câblages, ces derniers généralement sont cachés à l’intérieur des murs. Les propriétaires prendront en compte que cette technique impacte le plan architectural, et surtout les diverses finitions des intérieurs. Avant l’entame des seconds œuvres ainsi, il faut prévoir à l’avance le passage des câbles au sein de la maison neuve. Ce n’est qu’après la disposition effective des fils que les matériels et équipements peuvent être installés, en l’occurrence les interrupteurs ou encore les prises.

Faire soi-même son installation électrique : opter pour une pieuvre

Bien qu’il soit toujours conseillé de solliciter l’aide d’un électricien qualifié pour toute intervention sur un réseau électrique, l’implémentation d’une nouvelle installation encore plus, il se peut que pour des raisons annexes, les propriétaires veulent se lancer seuls dans ces travaux. Pour ce faire, ils peuvent opter pour une pieuvre électrique. Cette dernière est un kit préfabriqué s’adaptant parfaitement aux dimensionnements établis à partir d’un schéma électrique.Elle constitue ainsi une alternative intéressante pour les particuliers bricoleurs. Ceux-ci n’auront pas faire des études ou à détenir des compétences techniques élevées. Ils se pareront simplement des outils nécessaires dans cette mission et arriveront aisément à déployer le réseau électrique dans leur maison neuve.

La pieuvre électrique confère des avantages notables notamment pour une maison neuve. En premier lieu, il y aura ce fait que tous les éléments qui viendront s’installer au niveau réseau sont dument montés. Un gain de temps considérable est ainsi obtenu de ces kits. Avec une pieuvre électrique, l’on s’assure également que tous les matériels respectent les normes. Par ailleurs, il n’y aura aucune difficulté lors de l’installation parce que la pieuvre est parfaitement adaptée au schéma électrique de référence.