Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Bébés et enfants
Lifestyle
Maison & déco
sport
Technologie

Choisir votre page

Etre un bon parent : les préjugés, un mode d’emploi à suivre ?

Juil 16, 2019 | Bébés et enfants

Vous êtes ensemble depuis un bon moment et vous avez envie de passer à une autre étape importante : avoir un enfant. Seulement, vous craignez que cela bouleverse complètement votre vie tant sur le plan social que professionnel ! Comment concilier vie de famille et vie quotidienne ? Quels sont les gros changements qu’une vie à trois pourrait impliquer ? Et bien sachez-le, de nombreux préjugés existent autour de la parentalité. Nous allons vous les détailler ici, dans cet article. Les changements sont inévitables, mais c’est à vous que revient la décision sur la manière de gérer votre vie de famille. De toute façon, si des parents parviennent à bien s’occuper de leurs enfants, pourquoi pas vous ?

Les changements dans la vie quotidienne : les « sacrifices » ?

Il est vrai qu’avoir un enfant implique un engagement sérieux et des changements assez considérables dans notre vie : consacrer plus de temps pour l’éduquer et s’en occuper, les dépenses quotidiennes vont augmenter, finies les sorties, etc… On entend souvent dire qu’être parent c’est mettre un peu sa vie de côté pour se consacrer à ses enfants. En réalité, ces phrases ne sont valables que durant les premières périodes de votre vie de parents ! Et oui, il s’agit du moment où votre enfant aura le plus besoin de vous. Mais après… Tout sera surtout une question d’organisation. En effet, s’imaginer la vie de parents comme un changement drastique dans votre vie revient à envisager cette nouvelle étape comme un grand sacrifice ! Et cette image négative n’est pas ce que vous voulez ! Donc sachez qu’en réalité, il vous faudra surtout faire preuve d’organisation pour adapter votre quotidien. Il vous faudra établir des règles et faire preuve d’une certaine discipline. Evitez de manifester de l’anxiété et du stress, votre bébé peut le ressentir ! Faites appel à une nounou lorsque vous aurez envie de sortir. Quoi qu’il en soit n’agissez pas comme si votre enfant vous bloquait dans votre vie quotidienne. Considérer plutôt la situation comme une étape dans votre vie.

L’autorité parentale : ce que cela signifie réellement

On parle souvent d’autorité parentale et du fait qu’il faut être capable de s’imposer face à ses enfants. Seulement qu’est-ce que signifie vraiment cette expression ? Dans sa définition la plus commune l’autorité parentale est l’ensemble des droits, obligations et devoirs des parents par rapport à leurs enfants. Pour manifester cette autorité, certains parents tentent de se montrer parfois sévères, au point d’apparaître comme des figures effrayantes envers leurs enfants. Nous vous déconseillons ce type de comportement ! Il est vrai que vous voulez que vos petits éprouvent du respect et de l’admiration à votre égard. Mais laisser un enfant grand dans un environnement autoritaire n’est pas non plus idéal pour entretenir une bonne relation avec vos enfants. D’ailleurs le système de punition à appliquer pour chaque enfant peut varier selon les circonstances. Il est vrai que les enfants peuvent être incroyablement doués pour jouer avec nos nerfs. Seulement il est important que vous notiez ce point important : dès la naissance, le comportement d’un enfant se base sur son environnement social. En d’autres termes, l’attitude de votre enfant sera tout simplement le reflet de votre propre comportement ! Ainsi, la première attitude à adopter lorsque l’on est parents consiste avant tout à être un exemple en tout point (dans la mesure du possible) pour votre enfant. Bien sûr, on ne vous demande pas d’être un parent passif, ce n’est pas du tout recommandé ! Nous vous suggérons surtout de trouver le juste milieu : soyez à la fois un ami, un confident pour vous enfants. Mais en même temps, vous devez vous afficher comme le modèle qu’il pourra suivre tout au long de sa vie !

Le front commun : se liguer quand on s’occupe d’un enfant ?

On parle de plus en plus de ce mythe des parents mitigés face aux caprices des enfants : un parent est cool mais l’autre se montre plus strict. Dans d’autres circonstances, on envisage également le front commun. On parle de papa et maman qui se liguent pour ne pas succomber aux caprices des petits. Mais doit-on vraiment considérer cela commun un front commun ? « Se liguer contre bébé » est-il la véritable expression ? A vrai dire, l’objectif lorsque l’on dit non à un enfant, c’est surtout en vue de lui faire comprendre qu’il y a certaines limites. Il s’agit d’une autre étape dans l’éducation : lui apprendre à être raisonnable dans ces choix. Alors, oui, quand votre enfant vous demande quelque chose, vous devez apprendre à vous mettre d’accord (entres parents) sur la décision à prendre. Mais évitez toujours l’attitude sévère dans ces circonstances. Vous devez plutôt tenter de ranger votre enfant dans votre ligue et non de vous liguer contre lui. Si votre enfant se range de votre côté, il n’y aura plus de raison valable de former un front commun, n’est-ce pas ?

Pour conclure, il n’existe pas de guide précis pour devenir de bons parents, chaque personne a sa propre personnalité. Et pour cette raison, les systèmes d’éducation adoptés vont varier d’une famille à l’autre. Par contre, nous pouvons nous accorder sur le fait que certaines attitudes doivent être bannis de votre système d’éducation ! Vous devez avant tout réfléchir à un environnement dans lequel votre famille pourra s’épanouir : pour un enfant heureux, il faut des parents heureux !

Nos autres articles à consulter
Newsletter

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être informé régulièrement des nouveautés !!

Vous êtes bien inscrit !!!