Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Assurance
Bébés et enfants
Divers
Formations
Internet
Lifestyle
loisirs
Maison & déco
Mode
santé
sport
Technologie
transports
Uncategorized
Voyages

Choisir votre page

Négocier son taux immobilier avec son établissement de crédit permet de faire quelques économies dans le cadre de l’opération de prêt. L’attribution d’un prêt bancaire destiné à financer un bien immobilier n’est pas un package figé mais il y a certains aspects négociables dont le taux immobilier. Il fait référence au pourcentage perçu par un établissement prêteur, en rémunération du capital prêté à l’emprunteur. Afin de bénéficier des meilleures conditions possibles, il faut bien négocier et pour cela appliquer une stratégie. Le taux d’intérêt représente la contrepartie du « risque prêteur ».  Les banques seront enclines à vous octroyer un montant plus bas si vous démontrez que vous serez en mesure de rembourser.  Avant toute négociation, il faut bien connaitre les taux appliqués sur le marché.

Soignez votre dossier pour mieux négocier

Votre force de négociation dépend surtout de votre apport personnel. Certes, il n’est pas toujours obligatoire pour obtenir un prêt mais c’est un élément non négligeable surtout pour un meilleur taux immobilier.  Le minimum requis est l’apport des frais de notaire en lien avec l’opération. Il faut préciser que plus votre apport sera important, plus l’organisme de crédit sera disposé à vous faire bénéficier d’un taux avantageux. Vous disposez de plusieurs moyens pour le financement de votre apport. Vous pouvez vous servir de votre épargne personnelle et, à défaut, faire un emprunt auprès de vos proches est aussi une alternative. Pour l’augmenter, vous pouvez utiliser la prime d’intéressement. C’est la somme versée au titre d’un accord d’intéressement ou dispositif d’épargne salariale facultatif. Elle a pour but d’associer les travailleurs aux performances de leur entreprise. Le calcul et les critères de versement de la prime sont fixés dans l’accord y afférant. Il est renouvelable tous les 3 ans.
Par ailleurs, choisir une durée de prêt plus courte peut vous aider dans la négociation de votre emprunt. Généralement, le taux de crédit augmente au fur et à mesure que la durée de prêt s’allonge. À titre d’exemple, en décembre 2017, le taux de crédit était de 1,40 % pour 15 ans, 1,60 % pour 20 ans, 1,90 % pour 25 ans.

Faites appel à un courtier pour la négociation du taux immobilier

Les courtiers en crédit détiennent plusieurs atouts importants. Ils obtiennent pour leurs clients un taux de crédit moins cher. Ils sont habitués à négocier avec les établissements de crédit.  Les demandes de leurs clients sont rarement refusées.  En faisant appel à un courtier immobilier, le processus visant à l’obtention d’un prêt adéquat est accéléré. Le premier métier du courtier consiste à investiguer, à se rendre auprès de chaque banque, chaque établissement prêteur, pour connaître leurs taux actuels. Ensuite, il fournit un dossier complet et totalement instruit à la banque qu’il a sélectionné. Il est capable d’apporter la solution de financement adapté au profil de l’emprunteur et leurs services permettent d’obtenir les meilleures conditions de prêts. Le recours à un courtier permet à l’emprunteur un gain de temps considérable.
En tout état de cause, l’intercession d’un courtier peut entrainer des réductions notables. Prenons comme exemple un emprunteur qui souhaite souscrire un prêt sur 20 ans au taux de 1,60 %. Ce taux s’applique au dossier d’un bon candidat.  Un courtier peut parvenir à négocier l’application d’un taux habituellement réservé aux excellents clients c’est-à-dire autour de 1,10 %, notamment parce qu’il apporte un grand volume de dossiers à cette banque. Par conséquent, il est en mesure d’obtenir des avantages.
Une étude comparative des coûts démontre que les honoraires d’un courtier sont largement inférieurs aux avantages financiers que l’emprunteur peut gagner avec lui. En plus, le montant varie en fonction de la valeur du prêt et est plafonné à 1 000 Euros.  Le courtier permet d’économiser des milliers voire des dizaines de milliers d’euros.