Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Bébés et enfants
Divers
Lifestyle
Maison & déco
sport
Technologie

Choisir votre page

Comment gérer les crises du terrible two

Août 17, 2019 | Bébés et enfants

Comment comprendre et gérer les crises du terrible two ?

Tout parent a dû un jour faire face à la crise des deux ans, communément appelé « terrible two ». Si vous n’êtes pas encore passé par cette période, il y a de fortes chances que vous en fassiez l’expérience, tôt ou tard. Avant toute chose, qu’est ce que le « terrible two »? Comme son nom l’indique, il s’agit d’un phénomène qui touche les enfants aux alentours de leur deuxième année de vie. Les spécialistes situent la crise des deux ans entre les 18 et 30 mois de l’enfant. Durant cette période, votre tout petit aura tendance être plus irritable qu’à l’accoutumé et ce même si étant plus petit il n’était pas turbulent. D’ailleurs, même les bébés n’ayant pas une prédominance à être colérique peuvent tout aussi bien être sujets à la crise des deux ans. A cette époque les éclats de "non!" seront légions, les cris à chaque fois que vous lui refuserez quelque chose seront nombreux etc. Si vous êtes tenté de vous décourage face à ce nouveau caractère qui prédomine auprès de votre enfant, n'oubliez pas que ses actions ne sont dirigés contre vous. Dans ces accès de colère, il développe son indépendance et apprend à exprimer sa frustration. Voici quelques conseils sur la façon d’y faire face.

Les prémices

Le symptôme le plus redoutable de la crise des deux ans est l’éclat de colère en public. Beaucoup de parents redoutent les sorties pour cette raison précise. A deux ans, les enfants ont toujours tendance à piquer une crise en présence d’étrangers. Mais plus nous attendons pour la socialisation de notre enfant, plus ses crises publiques seront fréquentes et dures à gérer. En les amenant au restaurant et en les préparant à maintenir un certain contrôle en groupe, vous adoucirez ses réactions en présence d’étrangers.

En outre, il est essentiel d’adopter une attitude correspondant à l’âge de votre bébé, cela est également crucial pour son développement. Le docteur Leach soutient que "un enfant en bas âge n'est plus un bébé, et comme il doit grandir, qu'il le veuille ou non, le traiter comme un bébé ne le rendra pas plus confiant". Cela est vrai d’un côté, mais d’un autre il faut être conscient que « un enfant en bas âge n'est pas encore un enfant d'âge préscolaire non plus et le traiter comme s'il était plus âgé qu’il ne l’est, aura tendance à le rendre plus collant.

Un comportement à tendance conflictuelle

Cet aspect de la période du terrible two se traduit par la frustration ressentie par votre bébé lorsque ses désirs ne sont pas assouvis.

En général, le bébé fait part de ses frustrations de manière très exagérée lorsque la personne qui lui prodigue généralement ses soins semble ne pas comprendre ce qu’il veut. Par exemple, l’enfant peut facilement fondre en larme s’il demandait de l’eau, que vous l’ayez servi dans une tasse jaune alors qu’il voulait la tasse bleue. Cependant, les spécialistes rassurent que, une fois que les enfants en bas âge seront en mesure de mieux communiquer leurs besoins, les accès de colère vont commencer à baisser.

Il se montre violent

Car ils ne disposent pas d’un langage assez fourni pour faire comprendre ce qu’ils recherchent, les enfants en bas âge se sentent obligé de s’exprimer de manière extrême. A cet âge, ils apprennent encore à gérer leurs pulsions d’où le fait qu’ils aient tendance à donner des coups, à crier voire parfois à mordre. Les spécialistes soutiennent qu’il est important de savoir gérer de tels comportements afin de mettre en place une balise assez tôt et palier au risque que cela empire dans les années à venir.

Il dit non à tout

A cet âge, non est le mot préféré de votre tout petit. Quelle que soit la situation, il semblera être systématiquement contre. Son caractère réfractaire surgit généralement au moment de lui changer les vêtements ou au moment du repas, mais pas que. En effet, même si le non n’a aucun sens dans certaines situations, bébé aura tendance à vous faire part de sa non-approbation. Ce sera par exemple cas  lorsque vous lui proposerez son jouet préféré et qu’il abusera du « non » pour tester vos limites mis également pour expérimenter la force du mot.

Il apprend le concept de « possession »

Selon les spécialistes de la petite enfance, durant cette période de leur vie, les tout -petits apprennent le concept de «possession». À cause de cela, ils peuvent devenir très possessifs et se bagarrer avec des gens voire avec des animaux qui prennent ce qui leur appartient. Parfois cette lute pour la possession d’une chose peut survenir, même quand il s’agit d’une chose commune comme un canapé, une chaise ou un endroit précis sur le sol que l’enfant estime lui appartenir.

A quoi faut-il s’attendre lors de cette période

La crise des deux ans ne doit pas être considérée comme une mauvaise période qu’il faut passer aussi vite que possible. Cette période est en effet décisive pour le développement de votre enfant, il ne faut donc pas la prendre à la légère. Au cours des 2 prochaines années, votre bébé sera amené à franchir de nombreuses étapes telles que la fin des couches aux profits des sous-vêtements et passer du berceau au lit etc. Votre bébé sera également confronté à l’étape du « mangé et boire seul ». C’est également à cette période que vous devez introduire les règles élémentaires afin qu’il puisse s’entendre avec les autres bébés. Sachez qu’il est essentiel que vous imposiez une certaine discipline à votre enfant, dès cet âge afin de lui donner de bonnes bases afin d’assurer la suite de son éducation.

Combien de temps dure la crise du « terrible two » ?

Bien que vous ayez l’impression que cette phase pénible n’aura pas de fin, les experts rassurent sur le fait que le comportement de l’enfant tendra à s’améliorer une fois qu’il sera en mesure de mieux assimiler les règles et qu’il sera en mesure de communiquer ce qu’il veut. Aussi, il réalisera que la mauvaise couleur de tasse ne signifie pas la fin du monde.

Nos autres articles à consulter
Newsletter

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être informé régulièrement des nouveautés !!

Vous êtes bien inscrit !!!